Accueil Actualités People Le Koweït a interdit le film “Barbie” et le Liban pourrait suivre, l’accusant de “promouvoir l’homosexualité”

Le Koweït a interdit le film “Barbie” et le Liban pourrait suivre, l’accusant de “promouvoir l’homosexualité”

0
Le Koweït a interdit le film “Barbie” et le Liban pourrait suivre, l’accusant de “promouvoir l’homosexualité”

Le film Barbie est au cœur d’une controverse majeure, faisant face à une interdiction au Koweït et une possible interdiction au Liban pour des raisons d’atteinte à la morale publique et de promotion de l’homosexualité. Dans ce contexte tendu, il est crucial de comprendre les enjeux entourant cette décision et ses implications sur la liberté d’expression.

Pourquoi le film a été interdit ?

La campagne anti-LGBT+ au Liban s’est intensifiée ces derniers mois, avec une série d’arrestations et d’intimidations visant les membres de la communauté LGBT+.

Le film Barbie, réalisé par Greta Gerwig, a été accusé par les autorités koweïtiennes et libanaises de promouvoir l’homosexualité et d’aller à l’encontre des valeurs traditionnelles.

Les raisons officielles de l’interdiction

Les autorités du Koweït et du Liban ont invoqué des motifs liés à la morale publique et à la promotion de l’homosexualité pour justifier leur décision d’interdire le film.

Des scènes jugées obscènes ou contraires aux valeurs arabes ont été pointées du doigt, mettant en lumière un conflit entre la liberté artistique et les normes socioculturelles locales.

Réactions du public

Les réactions du public au Koweït et au Liban sont mitigées. Certains soutiennent l’interdiction en arguant que le film va à l’encontre des traditions religieuses et culturelles, tandis que d’autres dénoncent une atteinte à la liberté d’expression et aux droits de l’homme. Les communautés LGBT+ sont particulièrement touchées par cette décision, ressentant une marginalisation accrue.

Implications pour l’industrie cinématographique

L’interdiction du film Barbie soulève des questions sur les conséquences potentielles pour l’industrie cinématographique et la liberté d’expression au Liban et au Koweït. Cette situation pourrait entraver la diffusion de films abordant des sujets sensibles ou controversés, limitant ainsi la diversité culturelle et artistique dans ces pays.

Autres interdictions liées au contenu LGBT+

Le Koweït et le Liban ont déjà interdit plusieurs films et médias en raison de leur contenu LGBT+. Parmi eux, on retrouve notamment la comédie américaine The Death and Life of John F. Donovan, accusée de promouvoir l’homosexualité et d’aller à l’encontre des valeurs religieuses locales.

à ne pas manquer  La tristesse envahit le monde du divertissement et du cinéma suite au décès de l'acteur Darren Kent

Réactions internationales

Les réactions internationales à l’interdiction du film Barbie sont majoritairement négatives, dénonçant une atteinte aux droits de l’homme et à la liberté d’expression.

Plusieurs organisations mondiales appellent à une prise de conscience sur les discriminations dont sont victimes les communautés LGBT+ au Moyen-Orient.

En définitive, l’interdiction du film Barbie au Koweït et sa possible interdiction au Liban mettent en lumière un conflit entre liberté artistique et normes socioculturelles. Il est essentiel de continuer à défendre les droits de l’homme et la liberté d’expression, tout en respectant les spécificités culturelles de chaque pays.

Margot Robbie et Ryan Gosling illuminent le film “Barbie” de Greta Gerwig

Le long-métrage “Barbie” a fait son apparition sur grand écran ce mercredi 19 juillet 2023, suscitant une grande anticipation après une campagne marketing intense. Le film se présente comme une satire esthétique, caustique et féministe, mettant en scène une Margot Robbie époustouflante dans le rôle de la célèbre poupée Mattel, et un Ryan Gosling comique en tant que Ken.

Réalisé par Greta Gerwig, le film offre une perspective décalée et féministe sur le mythe de Barbie

L’intrigue suit une Barbie stéréotypée vivant dans le paradisiaque Barbieland, avant de découvrir des imperfections en elle, comme la cellulite. Elle se lance alors dans une quête dans le monde réel pour retrouver son identité. Les choses prennent une tournure inattendue lorsque Barbie et Ken, incarné par un Ryan Gosling rappelant Jim Carrey, débarquent dans notre réalité.

Le film est une critique à la fois féministe et étrange de la poupée Barbie, abordant ses aspects positifs et négatifs. Il vise à séduire à la fois les fans de Barbie et ses détracteurs, tout en délivrant un message sur notre société obsédée par la perfection.

à ne pas manquer  Les plus belles actrices d'Hollywood en 2023 : Talent, beauté et succès à l'écran

Margot Robbie, récemment mise en lumière dans “Babylon” de Damien Chazelle, brille dans son rôle, tout comme Ryan Gosling, qui offre une performance humoristique en Ken. Le casting inclut des stars comme Dua Lipa, Will Ferrell et Emma Mackey.

La bande sonore du film est remarquable, avec des contributions de stars telles que Billie Eilish, Nicki Minaj et même Ryan Gosling.

“Barbie” est un film audacieux et innovant qui promet de captiver le public tout en offrant une réflexion profonde sur les normes sociétales. Son entrée au Box-office a été fortement remarquée !